[creation site web] [logiciel creation site] [creation site internet] []
[Edouard Glissant]
[Biographie]
[Biographie]
[Enfance]
[Jeunesse]
[Carrière]
[Rayonnement]
[Oeuvre]
[Oeuvre]
[Romans]
[Essais]
[Poésie]
[Théâtre]
[Glossaire]
[Fiches pédagogiques]
[Ecriture]
[Actualités]
[Actualités]
[Hommage]
[]
[Newsletter]
[Recherche]
[Recherche]
[Colloque 2012 Présentation]
[Sorbonne 1998]
[CUNY 1998]
[Bibliographie]
[Bibliographie]
[Bibliographie]
[Bibliographie]
[Bibliographie]
[Médiathèque]
[Médiathèque]
[Audio]
[Vidéo]
[Liens]
[Liens]
[Liens]
[Liens]
[]
[]
[Hommage]
[Colloque 2012 - Vidéos]
[Biographie]
[Romans]
[Actualités]
[Enfance]
[Essais]
[Bibliographie]
[Jeunesse]
[Poésie]
[Recherche]
[Carrière]
[Théâtre]
[Médiathèque]
[Rayonnement]
[Glossaire]
[Liens]
[]
[]
[]
[]
[]
[]
[Edouard Glissant]
[]
[Le passage des seuils]
[Newsletter]
[Edouard Glissant]
[]
[]
[Fiches pédagogiques]
[]
[]

CE QUE NOUS DIRA GLISSANT. Citations pour des jours calcinés.


Traité du Tout-Monde (1997) :


"On nous dit, et voilà vérité, que c'est partout déréglé, déboussolé, décati, tout en folie, le sang le vent. Nous le voyons et le vivons.

Mais c'est le monde entier qui vous parle, par tant de voix bâillonnées.

Où que vous tourniez, c'est désolation. Mais vous tournez pourtant."


Une nouvelle région du monde (2006) :


"Ô souffrance, comme hiver aux sources des profondeurs... Alors que nous vaguons loin des malheurs des peuples du monde, que nous nous en croyons préservés par cet éloignement, mais que nous ne nous éprouvons pas encore assez distraits d'eux par trop d'indifférence, nous avons l'intuition de ce que pourrait être la somme de ces malheurs. Comme si d'en imaginer la totalité diminuerait le poids de chaque souffrance particulière. Les tourments des humanités n'ont-ils donc pas de fin ?"


La terre inquiète (1955) :


"Incantation"


"« Écoutez, je vous découvre et considère, je suis juste. Tant de neige. Pourtant j'étais d'une autre lave, ô tranquilles.»

- Dans la mi-matin, à peine si un phare faisait de l'ombre la cathédrale de son vol.


« Voyez mes plaies et les cicatrices de mes plaies. Voyez mes orages, mes flux. Je meurs encore, vous qui passez. »

- Ô brousses ô ravins ô foules ô meurtris.

Ô les pays sans épaisseur et les nuits pâles !"



"Promenoir de la mort seule"


"La baie triste n'a pas bougé

Sur un lac de roses, jonchée

De morts pâlis dans les rosiers

Baie funèbre elle est demeurée


La rive hésite la mer passe

Les barques sont laveuses d'eau

Noir est le sable, la couleur

Est évidente dans ce lieu


Les oiseaux y vêtent de gris

L'azur trouble de leurs envols

Telle évidence a rendu folle

La première vague échouée


Vagues de folie en folie

Hâves les autres ont suivi

Les rosiers ont gardé l'aumône

Des suicidés, à leurs replis


La race blanche des frégates

Jamais ne vient à ces repas

Elles vont sonner d'autres glas

Où le vent ne porte point gants


Ici ne bougent que l'émoi

Du souvenir et ce haut cri

Qu'un midi d'août on entendit

Sur la falaise et son troupeau


Un cri de terre qui déploie

Les nervures de sa feuillée

Parce qu'amour l'aura fouillée

Ou que la pluie est avenante


Un cri de femme labourée

À la limite des jachères

Ses seins nubiles partagés

Entre la misère et la mousse


Cri de verrous et cri d'orfraie

Et ce peuple était endormi

L'oiseau rapace fait son nid

Sur la cendre de l'arbre, vive


Et ne bouge encore que lait

Des goémons cette senteur,

La mort vivifie la mort

Baie funèbre elle est demeurée


Mais triste elle n'a bougé

Sur son mac de haines, jonchée

De morts pâlis dans les halliers

Qui vous pardonnent, ô rosiers."

  

  

  

_____________

_____________

SITE OFFICIEL

Tel que cela avait été annoncé, la section consacrée sur le site, à la présentation et à l'analyse de l'œuvre de Glissant s'enrichit d'une toute nouvelle rubrique, les "Fiches pédagogiques", dévolues à des instruments didactiques proposés dans ce domaine. Nous inaugurons la rubrique en ce début d'année, par un retour sur la publication du Quatrième Siècle, il y a 50 ans de cela.


Et puis histoire de commencer 2015 dans le sillage de ce que nous avions déjà initié l'an passé, on se replongera dans la parole vive de Glissant, à la faveur d'un entretien inédit datant de 2003, mis en ligne sur le site de l'Institut du Tout-Monde : "Traces Mémoires - Rencontre avec Édouard Glissant".

_______

_______

François Noudelmann, "La Traite, la Shoah... sur les usages d'une comparaison" (in Littérature N° 174, "Édouard Glissant, la pensée du détour",  juin 2014).

À LIRE AUSSI 

  

Comme j'aurais préféré n'avoir jamais à publier cet article... Pourtant, Édouard Glissant a été l'objet, post mortem, d'une attaque inédite et grave, bel et bien publiée quant à elle, en 2013.


Sur les raisons de ma colère, de notre colère à tous devant cette mise en cause insupportable, un article en guise de manifeste et de mise en perspective. Parce que nous ne laisserons pas abattre l'acoma.                

                                            Loïc Céry

Octobre 2014

Édouard Glissant.fr vous propose une page consacrée à l'expérience de transmission des textes de Glissant que déploie depuis plusieurs années de cela la comédienne Sophie Bourel. Un panorama à propos de cette expérience de lecture et de diffusion de la poésie de Glissant.


  

Juin 2014

Pour être informés des nouveautés d'Édouard Glissant.fr, n'hésitez pas : inscrivez-vous à notre NEWSLETTER (cliquez ci-contre)

À NE PAS MANQUER :

la nouveauté de janvier 2015

Une pensée

archipélique

ÉDOUARD

GLISSANT


  

___________

___________

VISITEZ NOS SITES PARTENAIRES

Biographie                 Œuvre                        Références


Index                            Romans                        Actualités


1928-1938                     Essais                          Bibliographie


1938-1956                     Poésie                          Recherche


1956-1981                     Théâtre                         Médiathèque


1981-2011                     Glossaire                      Liens

  

Dans le cadre des célébrations officielles de la 9e édition de la Journée nationale des Mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions à Nantes, le 10 mai 2014, une citation d'Édouard Glissant a été dévoilée sur l'un des murs du Mémorial de l'abolition de de l'esclavage de la ville. Le site Édouard Glissant.fr, le site de l'Institut du Tout-Monde et le Mémorial virtuel du site "Les Mémoires des esclavages et de leurs abolitions" produit par l'ITM vous proposent conjointement une page spéciale du Mémorial virtuel sur laquelle vous pourrez découvrir, lire et entendre cette citation tirée d'Une nouvelle région du monde (Gallimard, 2006). Dans quelques jours, vous pourrez y consulter l'enregistrement de la cérémonie officielle de cette inauguration. CLIQUEZ CI-DESSUS

  

Glissant à l'honneur du 10 mai 2014 à Nantes

Mai 2014

Janvier 2014

Découvrez les VIDÉOS du colloque international "Saint-John Perse, Aimé Césaire, Edouard Glissant : Regards croisés" (septembre 2012), qui s'est déroulé à l'instigation de l'Institut du Tout-Monde, sous le haut patronage de l'UNESCO et du Président de la République à Paris, du 19 au 21 septembre 2012 (UNESCO / BnF / Maison de l'Amérique latine). Une sélection d'extraits vidéos de séances de ce colloque qui avait remporté un franc succès et dont les actes seront bientôt publiés. Cette rubrique vidéo est 'occasion de mesurer combien ce rendez-vous a relevé d'une démarche inédite, qui consistait à envisager Perse, Césaire et Glissant sous un angle comparatiste exigeant. Selon un menu raisonné, vous accéderez à cette sélection d'extraits du colloque, mais aussi de la soirée poétique qui l'avait clôturé au New Morning le 21 septembre 2012. Vous profiterez également de bonus médias inédits. Le tout, en attendant les actes, qui seront disponibles en librairie dans quelques mois.


  

Pour sa première mise à jour de 2014, Édouard Glissant.fr vous offre deux archives, dont l'une en exclusivité. Ce sera pour nous l'occasion, en cette nouvelle année, de nous rappeler que l'œuvre de Glissant, toute entière fondée sur les dépassements, nous invite aussi à passer les seuils, dans la pensée comme dans la création, en accord avec le mouvement même du monde (ce qui, en somme est aussi contenu dans la notion de "tremblement"). Deux archives rares : un entretien vidéo méconnu, et un document de collection que nous vous invitons à découvrir et que nous pouvons partager avec vous tous grâce au don exceptionnel fait au site par M. Georges Servat. Qu'il en soit chaleureusement remercié au nom de tous les "glissantiens".

Édouard Glissant, le passage des seuils

La sélection d'Édouard Glissant.fr

_______________________________________________________________

Une pensée archipélique

ÉDOUARD GLISSANT

« Laissez le mal aux naufragés

Vent de sable est vent de torture,

Notre joie naquit tout après. »


                         La terre inquiète (1955)

Note sur un site renaissant (21 février 2011)


C'est en octobre 2006 que naissait le site officiel d'Edouard Glissant, avant de disparaître temporairement en 2009, en raison de la cessation d'activité de l'hébergeur dont il dépendait alors. Nombreux ont été surpris de cette éclipse, mais ainsi est faite la vie des sites Internet quand ils sont soumis à l'aléatoire fluctuation des plates-formes d'hébergement. Il aura fallu depuis lors effectuer un certain nombre d'ajustements techniques pour connaître aujourd'hui cette sorte de renaissance du site. Le décès d'Edouard Glissant et l'émoi international qu'il a provoqué rendent plus que jamais nécessaire cette nouvelle mise en ligne, définitive celle-là. La mission d'un trait d'union entre les fervents de cette oeuvre solaire, ainsi que l'office d'une diffusion large de son message humaniste, seront de nouveau les ferments de cette nouvelle formule du site, Edouard Glissant.fr.


Au moment où nous sommes tous encore dans l'émotion de ce départ d'Edouard Glissant, c'est aux circonstances de l'élaboration du site que je repense, puisque l'écrivain, qui m'avait demandé de m'y atteler (ce qui fut pour moi un honneur) m'avait grandement aidé de ses conseils et de ses indications, en 2006. Je me souviens de longs après-midis passés alors rue Saint-Guillaume à l'interroger sur tel ou tel détail biographique, ou à lui présenter les états d'avancement de l'interface du moment. Je me souviens de la bienveillance qui fut la sienne, de son haut niveau d'exigence, de son accueil toujours chaleureux, de l'incroyable enrichissement que constituait le moindre échange avec lui. Je me souviens de la ferveur du colloque de Carthage qui avait marqué, un an auparavant, la genèse du projet de ce site officiel et de l'imprimature reçue en ouverte générosité de la part du poète. Je me souviens du soutien indéfectible de Madame Glissant quand, encore un an en arrière, elle m'avait permis de concrétiser le projet d'une participation de l'écrivain à une discussion publique organisée avec Pierre Oster dans le cadre d'un colloque Saint-John Perse en Sorbonne. C'est par conséquent, on le comprendra aisément, avec reconnaissance et respect que je suis en mesure aujourd'hui de remettre à disposition de tout un chacun ce très modeste site Internet, qui n'a pour seul objet que de faire partager une passion et une ferveur glissantiennes qui nourrissent tant de lecteurs par le vaste Tout-monde. Que chacun s'en saisisse, et puisse son usage s'avérer d'une quelconque utilité dans la sensibilisation des uns et des autres à l'oeuvre incandescente d'Edouard Glissant.

                                                                                                                                                            

                                                                                                                                                            Loïc Céry, Dir. IFUPE

  

Le site est régulièrement mis à jour.

Pensez donc à ACTUALISER fréquemment cette page d'accueil, ainsi que la rubrique "Actualités", pour ne pas rater les nouveautés.


  

Toute reproduction du contenu du site est libre de droit (sauf cas d'utilisation commerciale, sans autorisation préalable), à condition d'en indiquer clairement la provenance : url de la page citée, indication de l'auteur du texte.


  

© Edouard Glissant - Une pensée archipélique. Site officiel

d'Edouard Glissant conçu, écrit et réalisé par Loïc Céry

Qu'il soit associé à une figure tutélaire ou au maëlstrom actif d'une pensée vivante et toujours en mutation, le nom de Glissant est régulièrement célébré dans le monde depuis bien des années, et son œuvre de mieux en mieux connue. Découvrez ici le site Internet officiel de l'écrivain martiniquais, penseur du Tout-Monde et arpenteur des archipels : biographie, présentation détaillée de l'œuvre, actualités éditoriale et événementielle, diffusion de la recherche, repères bibliographiques, documents multimédias et sélection de liens Internet. De la source au delta, les itinéraires d'un contemporain capital.